Témoignages

•Témoignage • La lumière est au bout du couloir…

Un histoire d'homme !

Tout d’abord, permettez-moi de penser que beaucoup de femmes lisent ce magazine et que peu d’hommes viennent témoigner surtout pour parler de FIV ! Sachez que des futurs papas comme moi s’y promènent aussi et que j’ai, moi aussi, envie d’apporter mon témoignage pour vous faire part de notre histoire.

Nous sommes également passés par une PMA (FIV ISCI). Le problème d’infertilité vient de moi. Pour être plus précis, mes spermatozoïdes n’étaient pas assez mobiles pour faire le grand voyage…

La première tentative est celle de tous les espoirs. Pour nous, elle a également été celle du premier échec. Elle a été dure à avaler d’autant plus qu’on y croit dur comme fer. Comme c’est la première fois, on est persuadé que les échecs, ce n’est que pour les autres. En ce qui nous concerne, on a ponctionné sept ovocytes, mais le biologiste nous a rapidement dit, dans les deux heures qui suivaient, qu’ils n’étaient pas assez murs pour être fécondés. On a quand même attendu le lendemain pour en avoir le coeur net, mais malheureusement, pas de bonne surprise.

La seconde fois, on relativise, car on a compris que ce ne serait pas aussi simple que ça. Nous obtenons tout de même 2 ovocytes mûrs, et le jour suivant on a attendu avec beaucoup de stress le fameux coup de téléphone de l’hôpital . Cette fois, c’était bon ! Le transfert a donc eu lieu, mais ça n’a pas été plus loin : pas d’accroche.

La troisième fois fut la bonne. Deux ovocytes transférés, dont un qui « a tenu ». Ma femme est enceinte d’un petit garçon. Elle va sur son 7e mois et elle est en pleine forme. À la dernière échographie, il faisait plus de 1 kg et tous les voyants étaient au vert (croissance normale, évolution normale, etc.. ). Il a même bâillé pendant l’écho !

Quand  la science donne un coup de pouce à  la nature, ça fait des miracles ! N’abandonnez jamais ! Nick.

Tous ces moments sont de véritables épreuves. Certains couples parviennent rapidement à obtenir une grossesse par FIV, pour d’autres le parcours est beaucoup plus long. Mais gardez en tête que plus les tentatives se succèdent, plus vous avez de chance d’y parvenir. Les biologistes et gynécologues ajustent les traitements en fonction des échecs passés et affinent les dosages.

Pour notre part, on a pris ça avec beaucoup de philosophie. Je faisais moi-même les piqûres à ma femme. Ce sont des moments importants dans la vie du couple et au final, on se rend compte de la chance qu’on a, car contrairement aux couples qui enfantent le plus naturellement du monde, nous, infertiles, on mesure l’importance et la fragilité de la vie.

Si j’ai un conseil à donner, ce serait de toujours garder le moral et de toujours espérer. Ne vous mettez pas trop de pression (même si ce n’est pas si simple). Croyez-moi, quand la science donne un coup de pouce à la nature, ça fait des miracles !

Bon courage à tous et à toutes. Une pensée particulière à celles et ceux, qui comme je l’ai lu dans plusieurs commentaires, galèrent après x et x tentatives. Je croise les doigts pour vous et vous souhaite plein de bonnes choses. Mon témoignage est le reflet de notre propre expérience. Pour nous, ça a été relativement rapide (1re tentative en janvier 2017, 2e en juillet 2017 et enfin la 3e en novembre 2017) tout comme d’autres couples de notre entourage. Tout est possible. Beaucoup de messages des FIV en cours, mais peu de messages de femmes enceintes. C’est pourquoi je vous livre notre histoire, pour vous dire que « la lumière est au bout du couloir… », n’abandonnez jamais !

Merci à Nick pour son témoignage qui nous prouve qu’il ne faut jamais baisser les bras.

Nous sommes les derniers à ne pas avoir d’enfants

•Témoignage • Le parcours PMA d’Adryana & Julien

Tags
Voir la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close